Témoignages de patients

Ôde à mon psy

 

Prisonnier d’un mal-être et torturé d’angoisse,

Il m’est venu un jour l’envie de m’évader,

De, dans mes pensées moroses, faire un peu de place,

Alors, Julien Dupuis a accepté de m’aider

 

Des techniques de méditation de la pleine conscience,

Un espace de réflexion et un temps de détente,

Me sont par lui proposés, avec un brin de science,

Le tout avec humour et dans une bonne entente

 

Puissent les frères et sœur humains, en proie à la souffrance,

Rencontrer, elles aussi, un maître à méditer,

Un coach qui, les noirceurs d’âme, apprend à éviter

 

Qui rappelle que notre souffle contient une délivrance

Et la promesse d’un retour à la sérénité.

Il ne manquera plus que d’apprendre à léviter.

L. M. (Hainaut)
Bonsoir Mr Dupuis,

J’espère que vos vacances se sont bien passées ?

Je voulais vous annoncez 2 bonnes nouvelles.

La première est que j’ai réussi mon année scolaire sans examen de passage. Samedi j’ai réussi mon tfe haut la main et que je suis à présent diplomée en tant que directrice.

La deuxième est que dans 2 semaines j’ai les clés de mon appartement. J’ai eu le courage de prendre mon envol. Je vais vivre seule afin de m’épanouir, me reconstruire et devenir celle qu’on m’a empêché d’être : une femme et plus une petite fille.

Prochaine étape, abattre la carte de la matriarche. Vous vous rappelez le jeu de carte qui était ressorti lors de notre séance ?

Je vous remercie pour les outils et l’aide que vous m’avez apporté lors de nos séances. Vous avez libéré mon esprit. Vous m’avez libérée.

Merci.

A. C. (Hainaut)

Je suis suivie par Julien Dupuis dans le cadre d’une psychothérapie depuis un an et demi.

Ayant grandi en Europe avec des parents immigrés africains (Burundi), Julien a très bien su prendre en compte mon parcours dans son approche thérapeutique.  Les points suivants m’ont été particulièrement bénéfiques:

  • Sa connaissance  du continent africain et de sa diaspora lui ont permis d’identifier l’impact de l’histoire de mon pays d’origine sur mon parcours familial.
  • Sa compréhension des problématiques liées aux parcours migratoires m’a aidé à trouver  les réponses de nombreux questionnements d’ordre identitaire.
  • Son approche holistique a permis d’étendre les bienfaits de la thérapie à tous les aspects de ma vie.

Les progrès effectués depuis le début de la thérapie sont indéniables et vont bien au-delà de mes attentes de départ. Je considère avoir aujourd’hui une meilleure connaissance de moi-même, être en voie de réconciliation avec le passé, vivre avec un plus grand bien-être et des relations de meilleure qualité ainsi qu’une vision plus positive de l’avenir.

Je recommande chaudement  l’expertise de Julien dans le cadre de thérapies transculturelles.

T. Z., 32 ans, Bruxelles

Oui Julien, je vais bien, en tout cas beaucoup mieux « qu’avant » .

(Peut-être encore juste quelques insomnies mais plus systématiques)

Toute ma vie m’apparaît dorénavant sous un éclairage différent, plus « chaud », comme si le vieux film de ma vie que je visionnais en noir et blanc s’était trouvé « colorisé »
Que demander de mieux, que d’apprécier chaque instant présent, de se réjouir des petites joies quotidiennes comme le sourire de ma petite fille
Á bientôt,
Amicalement,
P. V. (France)

 

 

 

Dr Dupuis

I write to thank you for, and to confirm, the exceptional professionalism and diplomacy with which you handled the sensitive case of your patient, our employee MM. From the employer point of view, I very much appreciated your willingness to enter into a discussion with us and to correctly highlight your concerns about the ongoing psychological risk to your patient posed by an intolerable conflict situation in her workplace.

When our employees turn to the [external psychological support service], as an employer naturally expect that they will find a neutral and confidential advocate and listener. The complexity of this case and fragility of your patient did not seem to phase you and we were particularly impressed by your dedication and pragmatic advocacy for her, as well as your frank discussion with me about the challenges ahead for her should we be unable to resolve the issues she faced. I know that you held three consultations in total and our hope is that when employees turn to the [psychological support service] they should always find a support as professional and dedicated as you have been.

I was surprised to hear that [this psychological support service] felt there had been any conflict in your role: that certainly is not our perception and once again I would like to thank you for your pragmatic practical and wholly appropriate handling of this case. It is absolutely thanks to you that your patient has been able to be reintegrated to our workplace where she is a well respected and high performing employee and I know that she is very grateful for your support also. Of course, I remain at the disposal of [this psychological support service] if they would like to contact me to make further enquiries.

With kind regards

H. W.

HR Director, Europe

 

 

 

C’est un (jeune) homme d’une rare qualité: il s’est formé à l’UCL, a travaillé avec les meilleurs cliniciens et chercheurs (notamment avec le service des neurosciences de la Pitié Salpêtrière). Il continue à se former sans cesse, a travaillé avec des populations très variées, n’a pas peur de sortir du cadre pour s’adapter aux référents culturels de ses patients. Il a beaucoup voyagé pour nourrir ses théories et sa pratique. Il fait preuve d’une grande curiosité, d’un engagement, d’une passion pour l’humain qu’on rencontre bien trop rarement chez les psychologues/psychanalystes – et les gens en général.

J’ai toute confiance en lui et je peux affirmer que c’est un thérapeute exceptionnel.

G. D. (Bruxelles)

 

Ce petit message pour vous remercier de l’approche à la méditation que vous m’avez offerte. J’ai continué dans la voie sur laquelle vous m’aviez orientée et fréquente aujourd’hui une A.S.B.L qui pratique le bouddhisme zen. Portée par l’introduction à la méditation que vous m’avez enseignée, j’ai fait une recherche sur les différentes écoles bouddhiques à la recherche de celle qui me correspondrait le mieux et ai eu la joie de découvrir cette A.S.B.L, je participe à un zazen hebdomadaire et cette semaine à une « retraite  en ville » , je me suis également inscrite à
des cours de philosophie bouddhiste. Tout ceci pour vous remercier pour cette nouvelle approche des choses et de la vie que vous m’avez permis de découvrir. Bien à vous.

L. P. (Hainaut)

 

 

 

In my research to find a therapy and a therapist who is inline with my own conviction and philosophy  , I have found  the therapist Julien Dupuis.

I didn’t want to have the classic approach but an approach from the Buddhist philosophy.
The approach and knowledge from Julien to work in this Buddhist philosophy, especially with regards to my personal questions helped my to developing my way out to a better understanding myself.

With in that approach I can recommend Julien as a trustful therapist.

K. P. (Brussels)

 

Témoignage G. D.  [crise de couple, méditation, auto-hypnose, transe hypnotique, travail par le corps]

Témoignage G. D. n°2  [angoisse, autonomie, lâcher-prise]

 


J’avais des problèmes depuis plus de 20 ans, aucun des médecins consultés n’a pus trouver une solution. Je vivais pourtant un vrais cauchemar, l’impression qu’un nid de fourmis s’était installé dans mon ventre. Une quinzaine de fois par jour ces crises revenaient durant 4 a 5 minutes et ma laissaient sans force durant plusieurs minutes. Je suis tombée sur le site de Julien Dupuis, j’ai trouvé là quelqu’un qui a su écouter avec sollicitude, compassion et une présence totale, il m’a proposé un exercice que nous avons fait sur place, et tout de suite j’ai senti que quelque chose s’ouvrait en moi, c’est indéfinissable, comme une source fraîche qui coulait en moi. Ce soir-là je n’ai eu qu’une seule crise qui n’a duré que quelques secondes. En une séance j’ai été libérée d’un cauchemar  et de l’angoisse qui me prenait quand je sentais arriver la crise. Julien est une personne non seulement gentille respectueuse, il s’en dégage une sorte de grâce naturelle. On ne peut que lui faire confiance. Dès la première rencontre on sort de chez lui autre que lorsqu’on y est entré. Quel que soit votre problème n’hésitez pas contactez le vous ne le regretterez pas

L. F. (Hainaut)

 

J’ai rencontré Monsieur Dupuis une petite vingtaine de fois parce que mon équilibre psychologique était défaillant . À ma grande satisfaction, j’ai entendu un homme ouvert, intelligent, cultivé … et original ; toujours soucieux d’entendre plutôt que d’imposer une ligne thérapeutique théorique, ne craignant jamais de se remettre en cause et d’adapter son discours aux circonstances particulières – ou nouvelles – , il est à mon avis un homme qui fait le bien .
J’ai été entièrement satisfait de ses soins et le recommande à toute personne en difficulté .

R. V. E. (Hainaut)

« Arrivée chez Monsieur Dupuis, la thérapie EMDR a commencé par un état des lieux assez détaillé de la situation. S’en sont suivies quelques séances que je résumerais en trois mots: écoute, analogies et clairvoyance. Monsieur Dupuis a en effet eu l’art de reformuler, avec beaucoup de perspicacité, les faits que je lui relatais. Ses mots étaient même parfois plus parlant pour moi que mes propres mots! L’expression « je me suis sentie écoutée » a pris tout son sens! Au final, mon agression n’est plus qu’un souvenir, sur lequel je peux aujourd’hui m’appuyer car je me sens renforcée. En plus de cela, d’autres faits évoqués par ces analogies ont été clarifiés à mes yeux, je dirais même pour certains résolus. Ma vie actuelle se déroule à présent avec beaucoup plus de recul par rapport à des faits qui m’auraient tracassée auparavant. J’ai fort apprécié le côté pragmatique, rythmé et séquencé de cette thérapie que je recommande à toute personne ayant vécu une agression physique ou des pressions psychologiques. »

C. P. (Hainaut)

 

« M. Julien Dupuis, je  ne sais comment vous remercier pour les soins médico-psychologiques que vous m’avez apportés. Lorsque le Docteur SABATINI  m’avait fait  cette prescription, je me suis demandé en quoi celle-ci  pourrait me guérir puisque je n’avais plus confiance en moi-même, en qui que ce soit et en quoi que ce soit.

Mais après une première consultation d’une heure dans un parc à ENGHIEN,  j’ai senti en moi quelque chose d’extraordinaire qui tentait de me remettre en confiance. C’est ainsi qu’après une succession de consultations  pendant plus au moins 3 mois et  sur une fréquence de 3 à 4 fois par mois,  nous avons pu combattre mes cauchemars et le sentiment de culpabilité que j’avais dans mon corps et mon âme,  j’ai retrouvé mon sourire et suis désormais mieux préparer pour surmonter mes problèmes quelles que seraient les circonstances.

Je me sens beaucoup plus confiant car j’ai eu la chance de rencontrer  un spécialiste qui  sait être à votre écoute, qui sait se mettre à votre place, qui sait vous conseillez quant à la conduite à tenir,  qui sait vous faire rituel si nécessité l’exige (Il m’a soumis au rituel du tabac et en 02 semaines  le dieu du tabac a fait disparaître les cauchemars horribles que j’étais victime pendant plus un an. Pour moi, c’est une solution miracle).

Maintenant, je commence à croire à nouveau en l’avenir et à une nouvelle vie heureuse  qui m’attend grâce à lui. »

J.-P. M. (origine du Cameroun)

 

« I sleep like 2 hours then I wake up from bad dreams. Then I do the exercise I learned (conscious breathing)… when I do that I can fall a sleep again… but then I wake up again…and do  the exercise again then fall a sleep again (like 3 times wake up/exercise in the night)…before when I woke up I could not fall asleep again at all… I was afraid from another dream coming to me.

I feel I can sleep a little bit well.

When I dream… I start to know that I dream and I start to control the dream and say inside the dream it is finish and it finishes (I wake up)….  I am like conscious…

Before that I was afraid to fall asleep because of the nightmares… now I say “let it come, I don’t care, I am tired”. I am confident now that if I can be conscious that it is just a dream then it can happen again (that I can choose to stop the nightmare)…

I still feel my body tired in the day… but not like before.

When I feel a little calm because of this exercise… When I do that exercise, I feel I can release… and breathe again, my chest opens up (I don’t feel compress) and can forget about everything.

When bad dreams and/or day dreams (flashbacks) come I can hold it back now. »

M. I. S. (suffering from PTSD)

 

« Témoignage.

Mai 2013

Je me sens mal, je vais mal, je ne sais plus vers qui me tourner.

Je sens que j’ai besoin d’une méthode de relaxation pour tenter de vaincre mes angoisses et mes douleurs que la médecine classique n’arrive pas à apaiser. Je traine un cancer depuis plusieurs années et il semble s’intensifier. Je suis une battante et je veux m’en sortir !

Je tape « relaxation » dans mon moteur de recherche sur Internet. C’est peut-être insensé, mais quand on va mal, on cherche à attraper une bouée. C’est le hasard le plus complet qui me conduit donc au site de Julien Dupuis. Son profil me convient, sa tête me plaît et, je ne sais pourquoi, son regard me capte. Il me semble que c’est vraiment là que je dois sonner.

Un premier rendez-vous est pris. Je lui explique que je ne suis pas à la recherche d’une psychothérapie, mais que j’ai besoin de détente, de décompression, de soulagement physique et mental. La séance se passe, je ressors apaisée ; nous fixons une deuxième rencontre, deux jours plus tard. Je suis encore satisfaite.

Mon budget est limité, je ne peux pas poursuivre ce rythme. J’y retourne trois semaines plus tard. Et puis, encore deux fois avant la fin du mois de juin et les vacances de « mon psy ».

Nous nous revoyons à la mi-août, une seule fois.

J’ai rencontré Julien Dupuis six fois avant que m’arrive une syncope qui va me faire chuter, en pleine nuit, au seuil de ma chambre. Mon mari me ramasse, mais je ne reviens pas à moi. Je reste inanimée pendant une heure avant de me réveiller avec de fortes douleurs dans le bas du dos. Grosse frayeur : j’ai déjà douze vis qui me maintiennent le bas et le haut de la colonne ! Le service des urgences est appelé, on me place dans une coque rigide et je me retrouve à l’hôpital, un dimanche matin à 05H.

La douleur est épouvantable lorsque, soudain, je pense à la méthode apprise chez Psychoasis ; c’est le moment de mettre mes acquis en œuvre. Je mets toutes les forces qui me restent au service de ma concentration. Et ça marche ! Soudain, j’ai l’impression que monsieur Dupuis est à côté de moi : j’entends sa voix, je vois son regard, je perçois son pouvoir de suggestion. La détente arrive, je suis capable d’humour et je fais rire le personnel hospitalier. Pourtant, j’ai trois vertèbres fracturées.

Avant ce jour-là, je n’avais jamais autant perçu la force du mental. J’espère que je garderai cette capacité le plus longtemps possible. Actuellement, je dois passer beaucoup d’examens de santé douloureux (prélèvements, biopsies, …) et je continue à pratiquer la relaxation et la respiration telles que je les ai enregistrées.

J’essaie de faire comprendre à mes petits-enfants, lorsqu’ils sont énervés ou qu’ils ont du mal à s’endormir, qu’on peut très bien rentrer en soi, trouver un certain calme et s’apaiser doucement.

Notre sécurité sociale devrait, sans doute, s’intéresser aux techniques naturelles de santé et pousser les gens à se médicaliser beaucoup moins.

Merci à Monsieur Dupuis pour son professionnalisme.

N.V. – Province du Hainaut »

 

Témoignage R. B.  [prise en charge phyto-chamanique]

Témoignage R. B. n°2  [hypnose-méditation]

 

 « Le Chamanisme…….Depuis des années j’entendais parler de ce moyen de guérison, sans me pencher réellement sur le sujet.

Puis, il y a un an, je croisa le chemin de M. Julien DUPUIS. Il se passa quelque chose de très fort en moi, qu’aujourd’hui, encore, je ne comprends toujours pas. Il m’apprit au cours d’une conversation qu’il était psychologue, mais aussi initié au chamanisme.

Après cette rencontre, nous sommes restés en contact, jusqu’au jour où des douleurs que j’avais déjà ressenties antérieurement (et face auxquelles la médecine occidentale s’est avérée inefficace[1]) et qui étaient localisées à l’utérus et surtout au niveau de la tête, (traduit par des migraines, que l’ont m’avaient qualifié d’ophtalmique et qui m’amenaient jusqu’à la perte de vue, aux vomissements, voir l’inconscience) revinrent me déranger .

J’en parla à M.DUPUIS dans une de nos conversation sur skype et il me proposa, si je le voulais, de faire un travail psycho-spirituel/chamanique.

Il m’a fallut un temps de réflexion avant d’accepter. Et je dois dire que depuis que cela été fait, je n’ai plus de douleurs, même si de temps en temps j’ai quelques petites migraines, je dois avouer que cela n’a plus rien à voir avec ce que j’ai pu subir auparavant.

Cela fait un an et aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux en ce qui concerne ces maux.

Je ne remercierais jamais assez la providence d’avoir mit M.DUPUIS sur mon chemin. »

N. R., Cheylard L’Evèque, France.


[1] « j’avais fais différentes démarches auparavant surtout pour mes migraines. Plusieurs hospitalisation, examen dans un hopital sur Paris (Necker je crois, il y a plusieurs années), entrée en urgences à l’hopital Saint-Antoine à Paris 11ème en 2001 ou 2002, entrée en urgence à l’hopital d’Evry 91(essonne) en 1999 ou 2000 (où ils pensaient que je faisais une méningite et m’avaient fait subir une ponction lombaire) etc…. et tout ça pour mes migraines et pour mon ventre vu par des gynéco et mon médecin traitant qui m’avaient parlé d’andométriose. »

 

Extrait échange email (avec autorisation du patient) :

« J espère que vous avez bien intégré l expérience psycho-chamanique 

Oh oui ! Je peux presque ressentir physiquement « la petite » [étant la patiente en tant qu’enfant, dans un exercice d’hypnose d’auto-parentage] qui m’enserre de ses bras …

Je lui laisse tout le temps qu’il faudra pour la rassurer. »

F. S., Bruxelles

 

« Je fais moins de cauchemars, cela [la méditation] m’apporte du bonheur. Pour moi c’est beaucoup mieux pour les disputes et les conflits et la colère. La méditation cela m’aide à ne pas dite tout de suite quelque chose de méchant aux personnes dans la cours qui me frappent ou qui me disent des choses désagréables. »

C. T. (8 ans), Enghien

 

 » Quand je joue avec un amie, avant je faisais plein dispute mais maintenant cela va beaucoup mieux et on s’entend à chaque fois. Je crois que la méditation m’a aidée à être plus gentille. Quand il y a quelque chose que j’ai envie, que je suis jalouse, je suis moins désespérée. Cela est arrivé quand j’ai commencé à apprécier la méditation. Je me sens quand même mieux depuis que j’ai compris ce que c’était. »

E. D. (8 ans), Enghien

 

« Cela m’a apporté de me détendre et de me calmer quand je suis en colère. Quand j’étais en colère et bien faire la méditation et bien je n’avais plus envie toujours de frapper. Lorsqu’on n’arrive pas bien à dormir, après avoir été chez le psy, et bien cela va mieux, on sait mieux dormir. L’attrape-rêve m’a aidé à mieux dormir qu’avant. Quand on utilise l’attrape rêve tout le temps et bien on oublie les mauvais rêves…

A. V. (11 ans), Soignies

 

« Avant que je prenne rendez-vous avec le psychologue, je sentais vraiment comme une charge en moi depuis mon dernier centre. On s’est vu à plusieurs reprises. Au départ je prenais les exercices du psychologue à la légère. Lors de temps libre, comme j’avais peu de choses à faire, je me suis mis à pratiquer et au fur et à mesure je me suis rendu compte que cela me déchargeait de mon fardeau. A ce moment là, je me suis mis à fond. Au départ les exercices de respiration consciente, je pensais que c’était juste parce que j’avais des problèmes de perte de mémoire. En faisant ces exercices, cela m’a déchargé de problèmes/fardeau que j’avais en moi comme la nervosité. Je ne connais pas le futur, mais pour l’instant cela va très bien. Si des difficultés arrivaient encore, je ne pense pas que je vivrais les choses de la même manière. Il suffit de s’y mettre à fond et on obtient les bons résultats. Quand je pratiquais cela, je me sentais comme dans une forêt, comme isolé quelque part, seul, tranquille. Cela me décharge de mes fardeaux. »

T. H. (Jumet, demandeur d’asile originaire Cameroun)

 

« Cela m’a aidé pour arranger mes pensées. Maintenant je pense moins. Avant que l’on se voit j’avais beaucoup de pensée, je n’arrivais pas à dormir…

Maintenant je dors bien, je mange. Je cause avec les gens. Je prends soin de moi.

La manière d’être accueilli, de parler, cela m’a ouvert le cœur et l’esprit.

Maintenant je pense beaucoup de chose qui est bien maintenant.

Avant j’avais des soucis à 100 % maintenant c’est moins de 50 %.

J’ai commencé à travaillé au centre.. Cela m’a beaucoup aidé. »

(D. I., demandeur d’asile de Guinée)